• Michèle a accepté récemment d'être "relais dépôt" de pieuvres dans sa mercerie située à 2 pas de la cathédrale de Nancy.

    J'irai mardi sur ma pause déjeuner lui déposer de nouveaux supports de communication et une seconde pieuvre témoin, plus aux normes que la première que je lui avais réalisé en Natura DMC.

    Cela permettra aux clientes intéressées et aux bénévoles d'avoir un point de comparaison.

    Une pieuvre témoins et un réassort de supports de communication pour Lorr'Alice

    Une demoiselle à 10 tentacules pour respecter la parité des couleurs


  • Parce que Besançon n'est pas si lointaine de notre région Grand Est et parce que ce témoignage de soignant qui a constaté le bénéfice d'une pieuvre parle plus que mille discours, je vous partage ces lignes publiées hier sur le groupe France Belgique. J'espère de tout cœur que Nathalie pourra vite lors de vos gardes glisser aux bébés plumes qui en ont le plus besoin de précieux tentacules.

     [...] Pourquoi j'en suis arrivée à ce projet pour mon service [?]

    J'ai découvert une pieuvre dans une de nos couveuses il y un an et demi ... Une maman qui habitait au Danemark est venue rendre visite à ses beaux parents, mais elle a été prise de contractions qui n'ont jamais cessées. Elle a malheureusement accouchée chez nous à 6 mois et demis de grossesse ..... Et quand j'ai vu les effets de cette petite pieuvre sur son bébé ...... c'est juste magique !!!! je me suis dit ahhhh mais c'est génial ! ....

    Puis j'ai découvert PPSC en cherchant comment avoir des pieuvres pour les prématurés sur internet ....... Et j'ai mûri le projet [...] en tant qu'infirmière de néonatologie soucieuse des soins de développement [pour les bébés plumes], moi qui passe mes nuit à les rassurer, les aider à grandir et se développer au mieux en dehors du cocon douillet du ventre de leur maman .... les cocooner les apaiser mais aussi les aider dans ce combat qu'est la vie dans ce monde de brutes [...], et surtout à essayer qu'ils ne se fassent pas de mal à arracher leurs sondes et leur support respiratoire ...

    Je peux vous dire que je rêve d'avoir un vivier de pieuvres PPSC dans les couveuses .... thérapeutiques certes mais c'est aussi important visuellement pour les parents ce petit poulpe qui est aux coté de leur bébé .... je dis cela car oui , ils ne voient pas les couleurs les enfants prématurés au début , mais par contre leur parents oui ;)....

    Après toute cette réflexion je me suis enfin lancée [...] pour être ambassadrice pour le CHU de Besançon . Ici personne ne connait ce projet ....

    En tout cas j'ai encore passé trois nuits ce week end avec un groupe d'enfants prématurés très demandeurs pour s'agripper, se rassurer avec quelque chose dans leur petites mains ....  Je n'en peux plus de les martyriser à leur poser des sondes toutes les trois heures parfois ... et de remettre leur support respiratoire qu'ils arrachent car ils s'agrippent dessus ... mais finissent par faire des malaises car n'ont plus leur support pour les aider.... une vraie torture !!! [Difficile aussi] de les voir se labourer le visage à la recherche de quelque chose à s'agripper [...] .... j'en suis arrivée à défaut d'avoir des petites pieuvres, à leur mettre des compresses dans les mains pour qu'ils s'accrochent, s'agrippent, s'apaisent ... leur doudou ne va pas et les langes non plus ... bref ...

    Encore cette nuit pour trois d'entre eux surtout j'aurai rêver de pouvoir glisser une petite tentacule douce , adaptée et faite avec attention pour eux . Voilà pourquoi je tiens tant à ce projet et surtout je vous remercie toutes pour ce que vous faites pour eux !


  • Suite à la signature de l'autorisation par la polyclinique Majorelle, j'ai adressé une affiche de présentation du projet à chaque mercerie de Meurthe-et-Moselle, avec la liste des cotons autorisés, ainsi qu'un courrier présentant le projet et leur demandant si elles accepteraient de devenir point de collecte pour les pieuvres ou de consentir des réductions pour les bénévoles du projet.

    Voici les boutiques qui sont revenues vers moi pour échanger sur ces possibles, qui disposent de coton autorisé et ce qu'elles proposent de faire pour contribuer au projet.

    De son côté Josette GABRIEL est en train de mettre en place une belle animation sur le secteur de Neufchâteau (cf. infra).

     

    A Lunéville (54) :

    • Au Bout des Fils (8 bis, rue Carnot) : Aurélie avait eu connaissance du projet en novembre, par des crocheteuses, et avait déjà approvisionné du phil coton 3 de Phildar et du capri de chez Katia. Elle est point de collecte où j'aurai plaisir à aller chercher des pieuvres à contrôler. Elle propose une réduction pour les bénévoles.

     

     

    Les merceries lorrainesA Nancy (54) :                                                          

    • Lorr Alice (11, rue Saint Julien) : Michèle distribue le fil DMC Natura (attention pour les débutant-e-s, ce fil n'est pas recommandé). Elle propose un geste commercial pour les bénévoles et des ateliers pourront être envisagés avec elle.

     

     

     

    Les merceries lorrainesA Neufchâteau (88) :

    Marie France (17, avenue du Président Kennedy) : la responsable dispose également de phil coton 3 de Phildar. Elle même va, pour modèle et donner envie, crocheter et tricoter une pieuvre, et les exposer à côté de l'affiche.

     


  • Le projet Petites Pieuvres Sensation Cocon ne fait pas exception à la règle, et tout ce qui se vit dans le monde, de beau comme de déplorable nous affecte également.

    Il y a des embûches sur le chemin, des gens qui veulent s'approprier les choses, vendre des pieuvres, partir la fleur au fusil en dehors de tout cadre sans se rendre compte tant elles sont auto-centrées qu'elles peuvent nuire à quelque chose qui dépasse largement leur ego ...

    Alors aujourd'hui un grand MERCI à toutes celles et ceux qui permettent le développement de cette action bénévole pour des bébés plumes "plus confortables" dans leur parcours de soin et des parents que ce geste de soutien touchent souvent énormément

    Merci à Jacqueline pour l'énergie sans faille qu'elle consacre au projet, les traductions si régulières et le suivi de ce qui se vit aux Pays Bas et ses conseils toujours avisés, ainsi qu'à Paule, son homologue pour la Belgique ...

    Merci aux administratrices qui essaient de seconder Jacqueline et Paule dans leurs tâches pour animer le réseau des ambassadrices et partager, permettre aux crocheteurs-crocheteuses-tricoteuses de se retrouver dans ce qui se vit et se construit de beau.

    Merci aux nombreuses ambassadrices qui présentent le projet, montent les réseaux de bénévoles, contrôlent les pieuvres, mettent en place des opérations de communication ou aimeraient tant le faire parce que malheureusement certaines vivent des lenteurs administratives, des réponses qui restent en suspens pendant trop longtemps ... A toutes j'envoie une onde de patience et souhaite vraiment pour le futur que les bénévoles que nous sommes soient respectées comme devraient l'être tout partenaire professionnel (je n'ose envisager l'hypothèse que les collègues ne soient pas plus considérés ...).

    Merci à celles et ceux qui réalisent des pieuvres, acceptent de devenir dépôt relais, offrent du coton ...

    Marie-Aude


  • Cette fois-ci, c'est Patricia qui a reçu de la Catania :

    Pelotes suspendues # 2





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique