• Témoignage de "Lili Smithi", la maman de Tim

    Personnellement, je suis convaincue de l'efficacité des pieuvres. Je trouve qu'elles ont globalement 4 grands avantages, mais il y en a probablement d'autres encore !

    Tout d'abord, avant même de penser aux bienfaits qu'apporte une pieuvre au bébé né trop tôt, c'est un magnifique cadeau que reçoivent les parents à la naissance de ce bébé si pressé, parents qui se retrouvent souvent propulsés dans un monde qu'il ne connaissent pas, et qui doivent surmonter subitement une montagne d'inquiétudes et d'angoisses nouvelles. Cette petite pieuvre colorée est le signe d'une tendre solidarité, et c'est d'un grand réconfort pour les parents de se savoir soutenus, même anonymement.

    Ensuite évidement, la pieuvre avec ses tentacules va jouer un rôle important auprès du bébé hospitalisé. Son début de vie est caractérisé par d'innombrables câbles qui l'entourent. Même les parents parfois ne s'y retrouvent pas !
    Quand je voyais mon fils enrouler ses petits doigts pour essayer de tirer sur sa sonde, je lui glissais un tentacule de sa pieuvre dans la main. Puis petit à petit, c'est lui tout seul qui cherchait à agripper sa pieuvre dans un geste rassurant, en reconnaissant la texture agréable du coton.
    Les infirmières sont parfois obligées de remettre une sonde arrachée plusieurs fois par jour. Ce n'est pas un geste très agréable pour le bébé. En tirant sur les tentacules plutôt que sur les câbles, le bébé s'épargne des gestes répétés de repositionnement de sonde ou de capteurs et il y gagne en confort et en tranquillité.
    Il y a certains bébés plus "arracheurs" que d'autres. Cela décrit certainement déjà un type de tempérament. Mais rien que pour le côté rassurant et sécurisant, une pieuvre apporte déjà des avantages non négligeables. Même quand mon fils était calme, je constatais qu'il  aimait serrer dans sa main un doux tentacule. Cela lui rappellait-il le cordon ombilical auquel il s'accrochait dans mon ventre? Peut-être...
    Il ne faut pas oublier que les prémas sont exposés trop tôt à un monde extérieur auquel il ne sont pas adaptés, pour lequel ils ne sont pas encore prêts. Les médecins en néonatalogie font d'ailleurs tout pour ne pas les "sur-stimuler", en recouvrant la couveuse d'un tissu occultant afin de filtrer le bruit et la lumière.

    Par ailleurs je trouve que la pieuvre est un formidable objet de transition entre l'hôpital et la maison.
    En effet, certains bébés qui rentrent à la maison ont du mal à s'adapter à leur nouveau berceau ... dépourvu de câbles! Ils cherchent à retrouver leur cadre sécurisant, en s'agrippant à tout et n'importe quoi! J'ai connu une maman qui donnait un lacet à son bébé, seule solution pour qu'il s'endorme paisiblement...
    Les câbles restent à l'hôpital, mais la pieuvre, elle, rentre à la maison avec le bébé, et c'est un doudou fabuleux qu'on peux laisser sans risques dans le lit de bébé.

    Enfin, je viens de découvrir une autre facette de la pieuvre, à l'occasion de la ré-hospitalisation de mon fils.
    On quitte l'hôpital, mais quand il faut y revenir, c'est une rude épreuve.
    Pour cette nouvelle hospitalisation, la pieuvre était du voyage, et elle prouve une fois encore son utilité, ses bienfaits et son grand réconfort auprès de mon bonhomme !

    Je suis l'heureuse maman d'une petite fille de 4 ans aujourd'hui, qui était née exactement au même terme que son petit frère, avec presque 3 mois d'avance ... À l'époque, je ne connaissais pas les petites pieuvres. J'ai donc vécu le douloureux combat de la prématurité deux fois.
    Une fois SANS, et une fois AVEC la compagnie d'une pieuvre. Et je peux vous dire avec certitude, que l'expérience de la néonatalogie n'est pas la même dans les deux cas...

    Un ENORMISSIME merci à toute l'équipe de PPSC !

    Amélie

    Témoignage de "Lili Smithi", la maman de Tim

    Témoignage de "Lili Smithi", la maman de Tim

    Témoignage de "Lili Smithi", la maman de Tim